Ce n’est que dans la vérité que l’amour resplendit et qu’il peut être vécu avec authenticité. La vérité est une lumière qui donne sens et valeur à l’amour (Caritas in Veritate n° 3)

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

SITE DU RESEAU CARITAS BURUNDI

L’association des Conférences Episcopales d’Afrique Centrale et ses partenaires échangent sur son Plan opérationnel à Kinshasa

Envoyer Imprimer PDF

Au nom de Mgr Smaragde Mbonyintege, évêque de Kabgayi (centre du Rwanda), Mgr Marcel Utembi, Président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et Archevêque de Kisangani, a ouvert jeudi 31 mai 2018 l’atelier d’échanges sur le Plan opérationnel de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (ACEAC). Ces assises de deux jours se tiennent au centre d’accueil de la Caritas Congo Asbl à Kinshasa/Gombe.

alt

 Une vingtaine de participants venus du Burundi, du       Rwanda et de la RD Congo prennent part à ces assises.   Ils représentent les Commissions techniques de l’ACEAC   (Caritas, Justice et Paix, Commission Episcopale des     Ressources Naturelles, ISPR), son Secrétariat Exécutif et   les Partenaires qui appuient l’action socio-pastorale de   l’Eglise dans cette zone (CRS, CAFOD, Caritas   Allemagne, Caritas International Belgique, TROCAIRE,   CORDAID, IFOD, …). La facilitation est assurée Mgr   Pierre Cibambo, Aumônier de Caritas Internationalis, et   Mr Albert Mashika, Secrétaire Exécutif de Caritas Africa.

 Ouvrant les travaux, Mgr Marcel Utembi a indiqué   l’objectif de cet atelier : « permettre aux acteurs   concernés de s’approprier le cadre stratégique et le     Plan  opérationnel de l’ACEAC. Il vise aussi à déterminer   les objectifs stratégiques et les actions prioritaires qui   cadrent avec la mission de coordination et d’animation   assignée au Secrétariat général de la Zone ACEAC ». Il a    remercié toutes les délégations pour avoir répondu   positivement à l’invitation de l’ACEAC.

Mgr Utembi a également exprimé sa gratitude aux participants pour « le précieux travail que vous réalisez, rendant ainsi effective la communion des églises de l’Afrique centrale ainsi que l’appui aux initiatives de la base dans le cadre du service de la charité, conformément à l’engagement pris par les Evêques de l’Afrique et de ses iles adjacentes en septembre 2017 à Dakar ». Et d’ajouter : « la région de Grands Lacs traverse une période de turbulences sociopolitiques, vous le savez. Et nos populations, désemparées, se croient abandonnées. Que par votre présence et vos actions, elles ressentent la sollicitude de l’Eglise et la miséricorde du Père Céleste à leur endroit. J’adresse tous mes vœux ardents pour la réussite de vos échanges. Que les résultats qui en sortiront intéressent les Evêques au plus haut point en vue de promouvoir la Pastorale de la charité dans leurs Diocèses respectifs ». Sur ce, il a déclaré ouvert « l’atelier d’échanges entre l’ACEAC et ses partenaires ».

Prenant la parole après la formulation des attentes des participants, Mgr Pierre Cibambo, Aumônier Ecclésiastique de Caritas Internationalis, a rappelé la mission assignée à l’Eglise par le Pape François : servir, accompagner et défendre les plus pauvres afin que les communautés les plus vulnérables soient en mesure de s’épanouir et de vivre dans la paix et la dignité.

5 axes du Plan Stratégique de l’ACEAC

altLe Secrétaire Général de l’ACEAC, Abbé Jean-Pierre Badidike, a ensuite présenté le Plan Stratégique et le Plan Opérationnel sous analyse. La Plan Stratégique de l’ACEAC porte sur 5 axes : Partenariat et réseautage pour l’amélioration des conditions de vie des populations ; Protection de l’environnement et bonne gestion des ressources naturelles ; Développement institutionnel du Secrétariat général de l’ACEAC ; Promotion du dioalogue interculturel, interethnique et interreligieux ; pastorale concertée et nouvelle évangélisation.La première journée s’est poursuivie avec la présentation des Secteurs techniques (Caritas, Justice et Paix, Pax Christi, CERN, ISPR), avant le travail en petits groupes suivie de synthèse sur la fonction de coordination du Secrétariat général et sa valeur.

La deuxième journée sera marquée par la présentation en plénière des résultats des travaux en groupes. Viendra ensuite l’élaboration d’une feuille de route et la synthèse de principaux résultats de l’atelier. Pour rappel, réunis en atelier de trois jours en novembre 2016 à Goma autour des Evêques de la Présidence, les Commissions membres de l’ACEAC ont élaboré un plan stratégique de 5 ans. Celui-ci définit les actions concertées de Conférences Episcopales des pays de Grands lacs. Ce plan stratégique, adopté par le Comité Permanent de l’ACEAC en janvier 2017, a fait l’objet d’une planification opérationnelle à Bujumbura en octobre 2017.

Guy-Marin Kamandji

Chargé de la Communication 

Caritas Congo

Mise à jour le Vendredi, 01 Juin 2018 07:20

Un guide d’animation des Caritas paroissiales validé

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi a organisé un atelier de validation d’un guide d’animation des Caritas paroissiales dans le diocèse de Bubanza à l’ouest du Burundi. Cette rencontre a vu la participation de la direction de Caritas Burundi,  les secrétaires exécutifs des Caritas diocésaines ainsi que les animateurs des Caritas paroissiales au niveau diocésain.

S’approprier du guide d’animation de Caritas tel était l’objectif de cet atelier qui a été animé par un expert venu de Lomé au Togo envoyé par l’organisation A2P DIRO qui a pour mission de renforcer les Caritas Africaines. Une vingtaine de participants était venu des Caritas diocésaines pour échanger sur ce guide afin d’harmoniser leurs animation à partir de la Communauté Ecclésiale de Base, la paroisse et le niveau diocésain.

altalt

Le guide d’animation appelé en Kirundi « Agatabo k’inyigisho ngenderwako za karitasi ku ma paruwase, ku bisata no mu mibano rukristu ». Le guide donne en détails les missions et la vision de Caritas. La solidarité humaine et l’amour sont les grandes orientations de ce guide. Cela est important dans une société comme la nôtre ou plus de 60 % vivent dans une misère sans nom. Face à cette misère , l’Eglise catholique appelle les chrétiens  à développer l’esprit d’amour afin de soutenir les pauvres qui vivent dans nos communautés. Ce  document important pour les membres de Caritas permettra cette à organisation de l’Eglise catholique de s’implanter jusque dans la communauté et le témoigner l’amour en faveur des plus vulnérables.

Les participants à l’atelier ont recomandé aux membres de Caritas à tous les niveaux surtout les curés des paroisses de s’impreigner de ce guide pour faciliter la vulgarisation du contenu auprès des communautés.

Bulletin d’information de Caritas Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Au cours de ce premier trimestre de l’année 2018, Caritas Burundi a été très active dans l’accueil des réfugiés en provenance de la République Démocratique du Congo ainsi que les rapatriés  en provenance de la Tanzanie.

Cet engagement de cette organisation de l’Eglise Catholique était une façon de répondre à l’appel du Saint Père de partager le chemin avec les migrants. Avec ses partenaires, Caritas Burundi  a également lancé un nouveau programme en faveur des victimes de l’insécurité alimentaire dans les provinces du centre du Burundi.  Ce bulletin d’information montre l’engagement des Caritas diocésaines dans l’animation du Carême de partage qui a été organisé dans tout le pays.

Pour plus de détails télécharger le bulletin en dessous

alt

Mise à jour le Mercredi, 16 Mai 2018 14:02

Caritas Burundi se joint à la paroisse de Muramvya à l’occasion de la fête du Travail

Envoyer Imprimer PDF

Le personnel de Caritas Burundi se sont rendus dans la paroisse de Muramvya dans l’archi diocèse de Bujumbura pour  la fête du travail et des travailleurs que Caritas a organisé vendredi le 11 mai 2018. Cette journée a été reportée suite aux multiples occupations des différents membres de cette organisation de l’Eglise Catholique du Burundi.

altalt

« Nous devons être professionnels avec un  cœur bien formé  pour être efficace à l’action Caritas », tel est le message du Secrétaire Général de Caritas Burundi adressé au personnel à cette occasion. Comme d’habitude,  Caritas Burundi a pris une décision depuis quelques années  d’être proche des  Caritas paroissiales chaque fois qu’on organise une fête. Pour cette année, le personnel de Caritas s’est rendu à la paroisse de Muramvya .  Le curé de la paroisse leur a fait visiter  les infrastructures de la paroisse qui ont été détruit par les vents violents de la dernière saison pluvieuse.

« Nous avons été affecté durement par cette catastrophe, le vent  a emporté les tôles d’une partie de l’Eglise mais  aussi les bâtiments abritant les bureaux et le logement de la paroisse ». Nous  a dit le curé de la paroisse en nous rappelant que les constructions de la paroisse datent de 1955 et ont besoin en tout état de causse  de la réhabilitation. Il en a profité pour demander  un soutien à tous les bienfaiteurs de venir en aide à la paroisse qui a été affecté par les dernières pluies violentes.

alt

Après la visite à la paroisse, le personnel de Caritas Burundi s’est dirigé au centre de Bugarama , près de la forêt naturelle de Kibira pour contempler la beauté de  la création divine. Les curés des paroisses de Muramvya et  Ryarusera ainsi que le secrétaire exécutif adjoint de l’ODDBU Caritas Bujumbura ont été invités dans les échanges.

Dans son discours, le Secrétaire Général a félicité le personnel qui a manifesté un engagement profond en faveur des pauvres qui est l’une des principales missions de Caritas Burundi. Pour cette année, Caritas Burundi a été très actif dans les urgences en accueillant les réfugiés et les rapatriés qui rentrent dans l’orientation donnée par le Saint Père. A rappelé le SG de Caritas Burundi en résumant les quatre verbes  du«  Share the journey : partageons le chemin » , accueillir, protéger , intégrer et promouvoir les migrants.

Ensemble nous sommes fort et nous serons capable de venir en aide à la paroisse de Muramvya qui nous a demandé un soutien a souligné le Secrétaire Général de Caritas en répondant à l’appel de solidarité lancée par le curé.  Le personnel de Caritas a remercié leurs autorités qui ne ménagent aucun effort pour améliorer les conditions de travail du personnel de Caritas Burundi.

Caritas de la paroisse Mubuga Rutonde engagée dans le développement communautaire

Envoyer Imprimer PDF

Les membres  de  Caritas de la paroisse de Mubuga Rutonda dans l’archi diocèse de Gitega au centre du Burundi sont très actif dans le développement de leurs communautés .Structurée de la colline de recensement  jusqu’au niveau de la paroisse, des comités ont été mise en place pour mobiliser leurs communautés autour des activités d’auto développement.

rutonde r 3rutonde r 2

Les habitants de la paroisse Mubuga Rutonde en commune de Gitega vivent essentiellement de l’agriculture et de l’élevage. Pour mieux s’organiser, la Caritas paroissiale a organisé les Communautés Ecclésiales de Base des  succursales à travailler en groupe pour se renforcer mutuellement.

De petites coopératives agricoles se sont constituées pour mettre ensemble leurs moyens et leurs forces. Le secteur de l’agriculture a été développé pour produire plus. Dans cette logique, des moulins ont été mise en place par les communautés pour servir dans la production de la farine. Cette initiative génératrice de revenus permet  aux Caritas de faire une contribution pour faire vivre la  paroisse.

rutonde r1rutonde r 4

Selon Hakizimana Célestin membre du comité paroissial, les jeunes réunis dans les Communautés Ecclésiales de Base se mettent ensemble pour travailler dans les champs et les moyens mobilisés sont utilisés dans le développement. La force des jeunes des CEB est également utilisée pour aider les plus vulnérables qui ont des terres mais qui ne parviennent pas à les cultiver. Pour ceux qui manquent de quoi manger,  les CEB de la paroisse Mubuga organisent une collecte dans leurs communautés pour répondre aux problèmes communautaires.

Grâce à cet engagement, Caritas Mubuga Rutonde contribue dans l’ensemble du développement de la paroisse. Les communautés s’organisent pour le moment afin de doter à la paroisse une belle église construite par les communautés elles mêmes.

Cet engagement des chrétiens de la paroisse n’est pas le fruit du hasard, le curé de la paroisse qui est en même temps président de la Caritas paroissiale  a éduqué les chrétiens pour travailler ensemble. Ils ont été éduqués à l’épargne communautaire  et cela les a permis d’avoir des moyens qui les ont permis d’intervenir en cas de problèmes. Suite à cette mobilisation communautaire, chaque CEB a pu contribuer 300 000 Fbu pour la construction  de l’Eglise de la paroisse.

Mise à jour le Mardi, 08 Mai 2018 12:47

Page 8 sur 15