Nous nous proposons avec le Pape Francois, d'entrer en dialogue avec tous au sujet de notre maison commune

JA slide show

CARITAS BURUNDI VOUS SOUHAITE UN BON TEMPS DE CARÊME.

SITE DU RESEAU CARITAS BURUNDI

Plus de trois cents ménagers sont des sans abris à Gihanga

Envoyer Imprimer PDF

Plus de 300 maisons ont été détruites dans la nuit de ce mercredi dans la commune de Gihanga en province de Bubanza .Cette catastrophe s’est produite suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues dans cette région .Les victimes sont essentiellement des enfants et des femmes. Selon l’administration locale de Bubanza , ces victimes n’ont pas jusqu’ici reçu aucune aide et demande la main des bienfaiteurs.

Ces pluies  se  sont également observées dans la mairie de Bujumbura dans les quartiers de Jabe, Bwiza ,kinama et Carama faisant beaucoup de dégâts matérielles. Les médias sur place rapportent une cinquantaine de maisons détruites dans ces différents  quartiers et 3 véhicules endommagés.


dgat buterere gihanga slide

A cote des infrastructures qui ont été touchées, des champs de culture ont été également touchées.Ce qui va encore une fois exposer les habitants de Gihanga à une insécurité alimentaire qui était jusqu’ici signalée.

Dans la province de Bujumbura, certaines communes ont été également touchées par ces pluies torrentielles .C’est notamment les localités  de Mutimbuzi et Magara.

Ces dégâts sont signalés 4 jours après ceux de la Commune de Buterere qui ont entrainé des centaines des sans abris. Les victimes demandent des aides en habits pour les enfants et pour les femmes mais aussi des shittings et couvertures étant donnés que la pluie continue dans ces zones touchées.

Caritas Burundi donne des semences aux vulnérables de la paroisse Muhuzu dans la commune de Busoni

Envoyer Imprimer PDF

L’organisation de l’église Catholique Caritas Burundi a donné des semences à plus de 900 ménages de la paroisse Muhuzu dans la commune de Busoni en province de Kirundo au nord du Burundi. Les familles assistées  sont parmi les plus vulnérables de la région.

photo didentification article

Après plus de deux semaines  de terrain dans cette région, Caritas Burundi a pu identifier les bénéficiaires les plus vulnérables à soutenir. Il s’agit des enfants chefs de ménages, des  femmes chefs de ménages et d’autres personnes jugées plus vulnérables par la communauté.

En même temps, des commerçants locaux qui pourraient fournir des semences de qualité ont été identifiés et Caritas a procédé à organiser une foire. Des bons d’achat ont été octroyés aux familles démunies afin de s’approvisionner en vivres qui serviront de semence. Des semences constituées du haricot et du maïs ont été distribuées. Cette activité a été organisée au moment opportun   qui coïncide avec l’arrivée des premières pluies.

« Cette assistance est importante pour moi car j’avais  défriché mon terrain mais je ne savais ou je trouverai de la semence » nous a dit un des bénéficiaires en remerciant énormément Caritas Burundi qui a pensé a  eux. Tout de même, ces habitants sollicitent d’autres soutiens en alimentation en attendant la récolte car ils sont en insécurité alimentaire.

new

L’administration de la Commune Busoni remercie Caritas Burundi pour avoir soutenu l’action du gouvernement de faire face à cette insécurité alimentaire qui est une menace dans la province de Kirundo. Elle demande aux bénéficiaires de ces semences de s’abstenir à les consommer même ils sont dans un besoin.

Il y a quelques jours, le porte du gouvernement avait dit que les récoltes ont été bonnes dans les différentes provinces mais a noté quand même quelques communes de Kirundo dont Bugabira et Busoni connaissant une insécurité alimentaire.

Mise à jour le Mercredi, 22 Mars 2017 07:02

6 personnes mortes et une centaine de maisons détruites suite aux pluies dans les différentes provinces du Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Le bilan des dégâts des pluies qui se sont abattues dans les différentes provinces du Burundi dans la nuit du 16 mars ont été énormes. Plusieurs sources avancent un chiffre de 6 personnes mortes suite aux inondations et une centaine des maisons détruites dans les différents coins du pays.

Sur les six personnes  qui sont mortes, cinq sont des enfants d’une même famille qui dorment sous le même toit dans la commune Mabayi dans la localité de Rujeni en secteur de Rufumbegeti. Selon des sources sur place, la maison s’est effondrée suite aux pluies et les 5 personnes sont mortes. Dans la même région du Nord est plusieurs maisons ont été détruites entrainant des sans abri. A part ces pertes en vies humaines, plusieurs champs de culture ont été endommagés, le bilan des dégâts n’est pas  encore définitif.

 La route Bujumbura a été également coupée rendant très difficile la circulation des biens et des personnes ce qui aggrave davantage les conditions de vie de la population des provinces Bubanza et Cibitoke.


maison caramaa article

Dans la ville de Bujumbura, les dégâts des pluies sont aussi graves, l’administration locale des quartiers de Buterere ,  Carama et Kinama au nord de la ville de Bujumbura dénombre une centaine de maisons détruites dans ces quartiers.

 Un militaire de l’armée Burundaise  a été également emporté par des eaux de ruissellement, son cadavre a été retrouvé le lendemain dans la localité de Bukirasazi  dans la zone de Kinama toujours au nord de la ville de Bujumbura.  

Après une visite que Caritas Burundi a effectuée sur terrain pour se rendre compte de ces dégâts, des centaines des sans abris sont toujours dans la zone Buterere. Ils attendent toujours la main des bienfaiteurs surtout que cette catastrophe survient alors que les conditions de vie des populations étaient médiocres.

degat buterer article 2

L’administration locale appelle les bienfaiteurs à leur venir en aide car elle n’est pas capable de donner les besoins prioritaires à ces victimes des inondations. Dans l’urgence, ils ont besoin des couvertures, des habits, des shittings pour se protéger contre le froid et le soleil qui alterne.

Ces dégâts sont enregistrés dans des zones ou l’épidémie de Malaria sévit  depuis quelques jours. Le manque de respect des normes d’urbanisation serait à l’origine de ces dégâts dans la ville de Bujumbura tandis que dans d’autres provinces sont liées aux changements climatiques.

Mise à jour le Vendredi, 17 Mars 2017 13:51

Caritas Burundi contribue dans la lutte contre l’épidémie de Malaria en équipant les agents de santé communautaire de Kayanza

Envoyer Imprimer PDF

Dans le cadre du programme de lutte contre la malaria que Caritas Burundi est entrain d’exécuter grâce au financement du fond mondial, plus de 64 agents communautaires ont reçu de la part de Caritas Burundi du matériel qui sera utilisé dans le traitement de trois maladies dans leurs communautés dont la malaria, la diarrhée et la pneumonie.


foto slide 2

Cette activité de distribution du matériel constitué d’un kit de traitement des maladies comme la malaria, la diarrhée et la pneumonie dans leurs communautés s’est déroulé dans les bureaux du district sanitaire de Kayanza au nord du Burundi. Ces agents communautaires qui sont dispersés dans les différentes collines du district sanitaire de Kayanza n’ont qu’un seul rôle celui de traiter les patients  de ces trois maladies. 

«  Vous avez appris beaucoup de choses sur les symptômes de ces trois maladies, il y a des symptômes qui montrent aux agents communautaires l’état du patient pour faire recours aux professionnels aux cas compliqués, vous avez appris à traiter la malaria simple mais si c’est compliqué vous devez référer ces cas aux hôpitaux, vous savez comment mélanger l’eau qu’on donne aux enfants qui souffrent de la diarrhée. Vous allez bientôt servir vos communautés mais en sachant que vous avez des limites » a insisté l’abbé secrétaire général  de Caritas Burundi lors de la remise de ce matériel.  

A part le district sanitaire de la province de Kanyanza, plus de 1290 agents de santé communautaire ont été formés par Caritas Burundi sur tout le territoire national, ils vont participer dans l’amélioration des conditions de vie de la population en traitant les 3 maladies dans leurs communautés.

Les autorités du ministère de la santé publique à commencer par le médecin chef de district de Kayanza et le représentant du ministre  ont remercie Caritas Burundi pour son implication dans la lutte contre l’épidémie de la malaria mais aussi tous les dons que Caritas Burundi a donné aux structures de soins de la province de kayanza.

Le médecin chef de district de Kayanza a révélé que les chiffres des malades souffrant de la malaria ont augmenté cette année 2017 comparativement à l’année 2016.Pour la période de janvier 2016, le district sanitaire de kayanza a reçu autour de 3900 cas de malaria tandis qu’en janvier 2017, le même district a enregistré plus de 6000 cas de paludéens.

Cette activité a été organisée au lendemain de l’annonce du gouvernement du Burundi disant que la malaria est une épidémie au Burundi. Caritas Burundi avait toujours alerté l’opinion nationale et internationale sur cette épidémie face aussi à une crise alimentaire qui frappe le pays depuis quelques années.

Le gouvernement du Burundi confirme la Malaria comme épidémie Nationale, avec presque 9 millions de malades de la malaria jusqu’en mars 2017

Envoyer Imprimer PDF

Le gouvernement du Burundi via son ministère de la santé publique vient de déclarer la malaria une épidémie nationale  Cette alerte a été lancé lundi le 13 mars 2017  par Docteur  Josiane Nijimbere ministre de la santé publique. Les provinces qui sont concernées par cette épidémie sont celles du nord du Burundi et du nord est. Cette annonce a été faite au moment ou plusieurs organisations dont Caritas Burundi avaient  signalés que le paludisme devient une grande menace dans le pays .Le ministère de la santé publique dit que c’est la première cause de mortalité dans le pays.

ministre josiane nijimber

Sur base  d’une mission   des experts de l’Organisation Mondiale de la Santé et le système national de surveillance épidémiologique  plus de 8 millions (8.169.484) de burundais ont souffert de l’épidémie de la malaria en 2016.

Depuis janvier 2017 jusqu’en Mars 2017, ces chiffres ont été augmenté de 13%  d’après la ministre de la Santé. Elle appelle tous les burundais à se présenter aux structures de soins les plus proches dès qu’ils présentent des signes  de la malaria. Les soins seront donnés gratuitement pour faire face à cette épidémie selon la ministre de la santé.

Le gouvernement du Burundi à travers son ministère de la santé appelle tous les organisations intervenant dans le domaine de la lutte contre la malaria de redoubler d’efforts pour venir en aide aux malades de la malaria dans ces provinces les plus touchées.

Pour faire face à cette épidémie, le gouvernement du Burundi révèle qu’il faut mobiliser plus de 31 millions de dollars pour faire face à cette épidémie. Le gouvernement appelle tous les partenaires à aider le gouvernement pour combattre cette épidémie

Mise à jour le Mardi, 14 Mars 2017 08:06

Page 1 sur 4

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

MISSION ET VISION DE CARITAS BURUNDI

MISSION: Nous rêvons d'une société réconciliée où la dignité humaine est suprême, les droits de chacun promus (particulièrement les plus pauvres, les exclus et les opprimés) et l'environnement respecté.
VISION: Etre une organisation forte et dynamique, capable de contribuer à l'avènement d'une société réconciliée.

« C’est l’amour qui donne de la valeur et de la beauté à tout le reste : la famille, le travail, les études, l’amitié, les arts et toutes les activités humaines » (Pape François)

Microsoft SideWinder
Microsoft SideWinder
X2Gen 22 Widescreen
X2Gen 22 Widescreen
Samsung SyncMaster 2053BW
Samsung SyncMaster 2053BW
Logitech VX Nano Cordless
Logitech VX Nano Cordless
Toshiba Satellite A305
Toshiba Satellite A305