« Abari basangiye ukwemera bari basangiye n’itunga. Baramuka bagurishije ivyo batunze canke ivyimburwa, bakagabura ikiguzi umwumwe akaronka ivyo akeneye » (Ibik. 2, 44-45).

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

SITE DU RESEAU CARITAS BURUNDI

AVIS DE MISE EN VENTE AU PUBLIC

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi met en vente un véhicule dont les caractéristiques sont les suivantes:vhicule 11

  • Camionnette NISSAN Double Cabine non dédouanée; 
  • Plaque: A 001 AIT, N° de châssis: JN1CJUD22Z0096793;
  • N° du moteur: QD32271823, Type de carburant: Gasoil
  •  Année de fabrication :  2009

Ce véhicule est vendu dans l’état où il se trouve et peut être visité dans le parking du Secrétariat National de Caritas Burundi, sis en commune Mukaza, zone Rohero, Q.Rohero I,  Avenue du Grand Séminaire N° 3B (Derrière la cathédrale Regina Mundi).

Les frais de dédouanement seront à charge de l’acheteur qui sera retenu.

Les offres financières sous pli fermé seront adressées à Monsieur l’Abbé Secrétaire Général de Caritas Burundi dans une enveloppe portant la mention : « Offre financière pour achat de la camionnette A001AIT».  La date limite de dépôt des offres est fixée au jeudi, 02/08/2018 à 15 heures. Les enveloppes seront ouvertes en séance publique le même jour en présence des représentants des soumissionnaires qui le souhaitent à partir de 15h10min.

N.B: Caritas Burundi se réserve le droit de refuser toute offre inférieure à la  valeur réelle du véhicule.

      

Mise à jour le Jeudi, 19 Juillet 2018 10:16

Appel d’offre pour le recrutement d’un Comptable

Envoyer Imprimer PDF

Dans le cadre du  Projet de Développement Local pour l’Emploi  «  PDLE », Caritas Burundi lance un avis d’appel d’offre pour le recrutement d’un comptable pour la mise en œuvre dudit projet.Le projet vise à renforcer la résilience de la population (y compris le secteur privé) touché par la fragilité du contexte national à travers la création d’opportunité d’emplois à court et à long terme, et l’amélioration de l’accès aux services de base.

L’objectif général du projet est d’aider la population burundaise en appuyant  le secteur public et privé pour atténuer les effets sociaux et économiques négatifs de la crise, en  particulier l’augmentation du chômage et la détérioration des services de base, ceux-ci posant un risque non négligeable pour la cohésion sociale. Le projet vise essentiellement la construction des infrastructures de base et la création d’emploi. 

Ainsi, Caritas Burundi en collaboration avec Caritas Internationale Belgique, sur le financement de la Banque mondiale lance un avis de recrutement d’un (e) Comptable qui sera localisé(e) à Bujumbura avec des fréquents déplacements à l’intérieur du pays et ayant une expérience confirmée dans la comptabilité et la gestion financière des projets.

Les candidatures doivent être déposées, sous pli fermé, à la réception de Caritas Burundi sise en face du Grand Séminaire de Bujumbura avec la mention sur l’enveloppe : Candidature au poste de comptable. La date limite de Dépôt de candidature  est fixée au 23/07/ 2018 à 15h00

 Télécharger  termes de référence

 

Caritas Burundi clôture la semaine dédiée aux réfugiés dans le Camp des Congolais au Nord du Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi a organisé  dans la  semaine du 18 au 24 juin une semaine de pensées spéciales en faveur des migrants comme le Saint Père l’a demande en septembre 2017. Une série d’activités a été organisée pour partager le chemin avec les migrants qui sont chez nous pour la plus part des réfugiés congolais, des burundais qui se sont réfugiés dans la région ainsi que les personnes qui se déplacent à l’intérieur du Burundi pour plusieurs raisons comme l’insécurité, la famine, les catastrophes naturelles etc.http://www.caritas-burundi.org/index.php?option=com_content&view=article&id=730:caritas-burundi-sengage-dans-la-semaine-pour-la-mobilisation-mondiale-des-refugies-&catid=3:newsflash

kinama share 1kinama share 2

  Pour témoigner l’amour et la fraternité     aux les réfugiés congolais vivant sur le     sol burundais, Caritas Burundi a   organisée une série d’activité dimanche   le 24 juin 2018 dans un des camps des     réfugiés congolais de la Commune   Gasorwe , province de Muyinga dans le   même diocèse.

 Le Camp de Kinama a accueilli les   représentants des autres camps des   réfugiés congolais pour partager d’abord la messe dominicale de dimanche avec tous les chrétiens des camps de Musasa et Kinama du diocèse de Muyinga.« Sans la parole de Dieu, même la nourriture nous servira en rien », tel est le message de l’Abbé Bideberi Novatus chargé de la pastorale dans les camps des réfugiés de Muyinga au début de la messe qui a vu la participation des non catholiques. La messe était animée par deux chorales des camps avec les chansons d’origine congolaise. Loin de leurs zones de provenance, ces congolais sont toujours attachés à leurs traditions.

Prenant la parole à son tour, le représentant des réfugiés a remercié Caritas Burundi pour avoir pensé à eux. «  Nous vous remercions d’avoir accepté de  venir partager avec nous le chemin de souffrance que nous vivons depuis beaucoup d’années. » Amertume de perdre leurs proches, insuffisances alimentaires, traumatismes  du passé et de l’avenir voilà les maux qui pèsent au quotidien sur ces réfugiés congolais.

altaltAu nom de Caritas Burundi, le Secrétaire Général a rappelé la raison d’être dans ce camp «  Le Pape nous appelle à être proche de vous pour vous témoigner de l’amour, c’est pour cela que nous sommes venus clôturer la semaine dédiée aux migrants ici dans votre camp. Je lance encore une fois aux agents de Caritas qui travaillent avec vous régulièrement de rester professionnel avec une formation du cœur. » L’Abbé Jean Bosco Nintunze a promis que Caritas est entrain de mobiliser de nouveau ses partenaires pour leurs venir en aide.  Avec World Vision nous allons contribuer auprès du HCR pour améliorer l’alimentation des réfugiés, a-t-il ajouté.

La journée a été clôturée  par des moments agréables avec les réfugiés, des chants, des sketches, des poèmes et des témoignages pour insister sur l’intérêt de la journée avec les migrants. Comme signe de fraternité et d’amour, les membres de Caritas Burundi et Caritas Muyinga ont partagé le repas avec les réfugiés. Autour d’une même table, les invités ont apprécié cette occasion d’être proche des bénéficiaires. Des habits et d’autres vivres collectés par Caritas seront distribués au courant de la semaine qui suivra.

 Au nom de l’autorité, l’administrateur  du Camp a indiqué que Caritas montre des nouvelles relations qui doivent exister entre partenaires et bénéficiaires. S’asseoir autour d’une table pour partager le repas. La journée a vu la participation des représentants de l’administration, du HCR et  les autres partenaires œuvrant  dans les camps des réfugiés.

Mise à jour le Lundi, 25 Juin 2018 10:47

Plan de contingence de Caritas Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Pour anticiper une réponse humanitaire et bien organisée, Caritas Burundi s’est dotée  d’un plan de contingence .Le présent plan est le  résultat de l’analyse de la situation socio économique du pays. Les problèmes d’insécurité alimentaire,  les inondations, les mouvements de la population sans oublier le phénomène des enfants de la rue.

Face à tous cela, tous les membres du réseau Caritas Burundi de la communauté de base jusqu’au niveau nationale sans  oublier les  partenaires   ont décidé d’actualiser ce plan de contingence.

photo de publication plan de contingennce rr

Mise à jour le Vendredi, 22 Juin 2018 07:47

Caritas Burundi s’engage dans la semaine pour la mobilisation mondiale des réfugiés

Envoyer Imprimer PDF

Répondant au message du  Saint Père,  le Pape François, Caritas Burundi a organisée une semaine de pensée spéciale en faveur des réfugiés au Burundi. Partageons le chemin avec les migrants tel est le message de notre Pape. Qui est migrant au Burundi ?  Comment partager le chemin avec cette catégorie dont le Pape François nous parle ? C’est la raison de la semaine mobilisation mondiale pour les réfugiés du 18 au 24 juin 2018.

bwa

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer  les migrants et les réfugiés, notre réponse commune pourrait s’articuler autour de ces quatre verbes fondés sur les principes de la doctrine de l’Église tel  est l’appel du Saint Père lancé en septembre 2017  au monde entier.

« L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un compatriote, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu » (Lv 19, 34) .Selon plusieurs rapports, le Burundi enregistre beaucoup de réfugiés, plus de 60 milles congolais vivent dans les camps tandis que plus de 400 milles burundais vivent dans des conditions déplorables à l’extérieur du Burundi, cela nous interpelle tous.

Nous devons apprendre à les accueillir chez nous en partageant le repas et autres, surtout les protéger et promouvoir leurs droits. Pour briser l’écart avec les réfugiés et rapatriés qui vivent avec nous,  nous avons l’obligation de les intégrer dans nos communautés.

Pour répondre à cet appel et faire un plaidoyer, Caritas Burundi a organisé une semaine spéciale pour les réfugiés  congolais  vivant dans les camps à l’est du Burundi dans les diocèses  de Ruyigi  et Muyinga. Partager de repas avec les réfugiés, aide aux plus démunis dans les camps, célébrer une messe en faveur de tous les invités et donner une occasion aux réfugiés  de vivre un moment de joie avec une animation culturelle, voici les principales activités prévues à cette occasion lors de la clôture de la semaine , ce sera dimanche le 24 juin dans le Camp des réfugiés congolais de Kinama à Muyinga.

A cette  occasion, l’administration, le diocèse de Muyinga  et le chargé de la pastorale des migrants  seront tous  représentés à  cet événement. Les réfugiés vont prendre la parole  pour exprimer les difficultés vécues dans les camps.

 

Page 1 sur 19