Magazine d'Informations de Caritas Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Chers lecteurs,

Nous venons encore une fois vous parler des actions entreprises par Caritas Burundi dans l’accomplissement de sa mission lui confiée par la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi (CECAB). Le présent numéro se concentre sur la pandémie de la COVID-19 qui depuis décembre 2019 a fait 16.653.606 cas confirmés, 656.699 morts et 10.243.983 malades hospitalisés. Nous nous trouvons devant une crise à la fois sanitaire, sociale et économique qui affecte toute la planète en général, mais plus encore les plus pauvres et les plus faibles. Devant cette situation, dès le premier cas au Burundi, les Evêques de l’Eglise Catholique du Burundi ont lancé un message vibrant à la population pour suivre rigoureusement les directives du Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le SIDA (MSPLS) et comme nous étions en plein carême, ils ont donné des instructions pour la célébration de la passion et de la résurrection du Seigneur et la célébration des sacrements dans la vie courante.

Télécharger le bulletin d'informations 

magazinephotooDispositions des Evêques Catholiques contre la COVID-19

 1° Dans tous les lieux de rassemblement, les églises ou les salles de réunion, qu’il y ait de l’eau et du savon approprié pour que les fidèles qui viennent prier ou tous ceux qui viennent participer aux réunions, se lavent bien les mains avant d’entrer et fassent de même à la sortie.

2° Tous les fidèles, en vertu de la charité que vous avez les uns envers les autres et dans le souci que celui qui est déjà contaminé ne contamine les autres, gardez-vous de vous saluer en vous serrant la main ou en vous embrassant, mais saluez-vous seulement en parole ou en agitant la main en direction de l’autre personne.

3° En prenant place à l’église ou dans la salle des réunions, dans la mesure du possible, gardez-vous de vous approcher trop les uns des autres puisque cela peut faciliter la contamination.

4° Pendant la célébration eucharistique, au moment de l’échange du signe de paix, le célébrant omettra d’inviter les fidèles à échanger un signe de paix.

5° Pendant la Communion, les ministres extraordinaires de la communion doivent d’abord bien se laver les mains avant d’aider le prêtre à distribuer le Corps du Christ au peuple de Dieu. Celui qui souffre de la toux ou d’une autre maladie de ce genre est prié de s’abstenir d’exercer cet apostolat dans ces conditions.

6° Toujours au moment de la Communion, quand les fidèles se présentent devant le prêtre ou devant le ministre extraordinaire de la communion, qu’ils tendent les mains et reçoivent le Corps du Christ avec très grand respect en veillant à ce qu’il n’y ait point de profanation. Ainsi, il est désormais interdit de communier sur la langue.

7° Quant aux prêtres, en cas de concélébration, ils doivent communier par intinction.

8° Pour la célébration du sacrement de Pénitence, les prêtres doivent bien ranger les fidèles de manière à ne pas trop se rapprocher les uns des autres et que le pénitent ne s’approche pas trop du confesseur.

9° Chaque Evêque dans son Diocèse, s’il le juge opportun, pourra prendre d’autres mesures qui complètent les présentes dispositions.

10° Les présentes dispositions restent en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Nous pouvons, après 3 mois de présence de la maladie à COVID-19, affirmer que grâce à la prise au sérieux de ces mesures, les cas confirmés au Burundi au 23 juillet 2020 sont 345, avec 270 cas de malades guéris et une dizaine de décès dont un jeune prêtre de 35 ans. Nous remercions les nombreux amis qui ont répondu à notre appel et nous ont permis de mobiliser 500.000.000 Francs burundais au total pour l’achat du matériel pour le lavage des mains, les désinfectants et les masques de protection. Que Dieu continue à réconforter les malades par sa présence et qu’il donne aux chercheurs assez d’intelligence et de volonté pour trouver les médicaments pour le soin des malades et les vaccins pour la prévention de cette maladie.

Ensemble nous arriverons à la vaincre !

MOBILISATION INTERNE ET EXTERNE DES FONDS COVID-19

Caritas Burundi voudrait lancer une Campagne de mobilisation des fonds pour la prévention de la COVID-19 dans les communautés rurales. Le compte est : BANCOBU n° 0030080201105-67 intitulé Prévention Contre COVID-19
Depuis le mois de décembre 2019, le monde fait face à la pandémie de la maladie à coronavirus. Jusqu’en Juin 2020, plus de 7 millions de cas ont été déclarés dans le monde dont 3,563,263 étaient guéris et 409,459 malheureusement décédés (source : https://www.worldometers.info/coronavirus/consulté en juin 2020). Ce chiffre ne reflète qu'une partie du nombre de cas réels, du fait des difficultés de diagnostic dans beaucoup de pays notamment ceux à faibles revenus. Depuis le 31 mars 2020, le Burundi a enregistré les premiers cas testés positifs à la maladie à COVID-19 selon une déclaration faite par le Ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida. Jusqu’au mois de Juin, plus de 100 cas ont été déclarés officiellement par le ministère de la santé publique et de la lutte contre le VIH Sida. Ces chiffres peuvent être minimes suites aux raisons ci-haut évoquées. Caritas Burundi s’est engagée à appuyer le gouvernement dans ses efforts de lutte contre cette pandémie par la sensibilisation des communautés et la prévention du Covid-19 de son personnel ainsi que du personnel des Caritas diocésaines et du Personnel des formations sanitaires du réseau et du personnel de certaines institutions de l’Eglise Catholique au Burundi.